Éducation positive : Comment régler les conflits entre frères et sœurs ?

Apprendre l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur peut être déstabilisant, même pour les enfants qui en rêvent ! En fait, tout ce qui était normal jusque-là va changer avec l’arrivée du nouveau bébé…Et, parmi ces changements figurent aussi les disputes entre frères et sœurs.

Les enfants peuvent avoir diverses raisons de rivaliser entre eux. De nouvelles situations apparaissent, comme le partage du temps et de l’amour des parents, des jouets et même de la chambre d’enfant.

Quelle que soit la différence d’âge, des disputes entre frères et sœurs surviendront de toute façon. Il incombera donc aux parents, de jouer le rôle de médiateur ou d’arbitre. Ce ne sera pas facile, mais cela aidera l’enfant à comprendre qu’un nouveau frère ou une nouvelle sœur est un ami idéal, avant d’être une source de conflits.

Alors, comment faire pour gérer les disputes entre frères et sœurs et adopter une parentalité positive ?

1. Le Respect comme première limite

Il faut apprendre aux enfants que le respect est fondamental. Elle doit être la première valeur au sein de la famille et encore plus entre frères. C’est la base de toute éducation positive.

Dès qu’une dispute entre frères et sœurs est pacifiée, l’importance du respect doit être mise en évidence. Il faut être décisif : les enfants doivent comprendre qu’il y a des limites à ne jamais franchir, quelle que soit la colère qu’ils éprouvent à l’égard de leur petit frère ou petite sœur.

2. Réflexion et excuses dans l’éducation des enfants

Dès qu’une dispute éclate, il est nécessaire de faire la clarté de ce qui s’est passé. Au lieu de vous concentrer sur ce qui a déclenché la dispute, essayez donc d’établir un lien émotionnel positif entre eux.

S’ils se chamaillent pour un jouet, vous devez leur montrer l’importance du partage. Ensuite, les deux petits chamailleurs doivent s’excuser et se pardonner mutuellement, quel que soit le motif de la dispute.

3. Invitez-les à résoudre le problème

Vous devez apporter aux enfants des outils pour les aider à résoudre les conflits. C’est une approche positive qui doit les mener à une prise de conscience autonome.

Autrement dit, le dialogue et les échanges sont les clés pour régler les désaccords. Si la situation devient incontrôlable, les enfants doivent aussi avoir comme réflexe naturel de demander l’aide de leurs parents ou même d’un autre adulte de confiance avant de signer un pacte de guerre.

4. Se mettre à la place de l’autre

Dans un processus de réflexion positive, vous devez enseigner à votre enfant la valeur de l’empathie ou lui apprendre à « se mettre à la place de l’autre ». C’est essentiel pour comprendre la position du frère ou de la sœur, ce qu’il a ressenti, comment une dispute l’a affecté. C’est la meilleure façon d’éviter de futurs conflits et avoir une parentalité positive.

5. Créer un espace familial pour gérer les disputes entre frères et sœurs

L’un des outils éducatifs les plus efficaces pour gérer les disputes entre frères et sœurs est de créer des moments de détente et d’amusement en famille. Ces moments permettent aux enfants de se détendre et créent un environnement d’unité et de partage entre eux et leurs parents.

Il se peut que vous rencontriez des difficultés au début ou que des disputes surgissent. Mais, le fait de les séparer s’il y a bagarre et d’avoir une conversation ramènera le calme !

Mettre en place une parentalité positive implique tous les membres de la famille. Dans ce processus d’éducation positif, la réflexion, la discussion mais également l’amour au sens large doivent s’imposer peu importe les motifs de guerre !

Bienvenue sur Histoires musicales

Install
×