Parentalité positive : Les phrases afin de calmer son enfant

La relation avec les enfants en colère peut souvent sembler plus difficile qu’il n’y paraît. L’une des tâches les plus difficiles pour un parent, en général, est d’essayer de calmer l’enfant et de limiter ses accès de colère, parfois non provoqués, d’autres fois difficiles à comprendre et à gérer. Alors que faire dans ces cas-là ?

Éducation positive : 10 phrases pour calmer l’enfant en colère

  1. C’est normal d’être en colère, mais je ne te laisserai pas lever les mains ou frapper quelqu’un. Tout le monde doit être en sécurité

C’est la phrase que les psychologues vous demandent d’utiliser lorsque les enfants sont tentés de lever la main. De cette façon, ils comprendront que ce n’est pas une erreur d’être nerveux, mais plutôt leur façon de réagir.

  1. C’est difficile à faire, n’est-ce pas ? Alors faisons-le ensemble

Lorsqu’un enfant est en difficulté parce qu’il ne peut pas faire quelque chose, au lieu de le gronder, essayez d’aller vers lui et de l’aider. Après tout, on apprend en faisant des erreurs.

  1. Qu’est-ce que tu n’aimes pas ?

Si les enfants ne veulent pas manger du tout, il est inutile de les forcer. Faites-les plutôt participer, en leur demandant comment améliorer le goût de la nourriture et surtout en essayant de savoir ce qu’ils n’aiment pas dans ce que vous leur avez préparé !

  1. Parlez au lieu de pleurer

Souvent, la colère et la nervosité des enfants peuvent se traduire par des larmes et des cris. Dans ces cas-là, au lieu de lui ordonner d’arrêter, invitez-le à revenir à un discours normal, en s’exprimant avec sa voix normale.

  1. Vous ne m’avez pas entendu, alors je vais vous le répéter

Combien de fois devez-vous répéter certaines choses à vos enfants ? Au lieu de vous mettre en colère, soyez patient et comprenez qu’à ce moment-là, ils pensaient peut-être à autre chose. De cette manière positive en terme d’éducation, les enfants se sentiront plus impliqués.

  1. Regardez-moi !

Lorsque votre enfant vous rend nerveux, évitez de soupirer ou de lever les yeux, mais établissez un contact visuel avec lui, communiquez votre présence, votre écoute et surtout votre autorité. De cette façon, vous rendrez votre enfant plus responsable. C’est aussi un réflexe fondamental pour instaurer une parentalité positive.

  1. Vous n’aimez pas ça ? C’est bon !

Si les enfants n’aiment pas quelque chose que vous avez déjà choisi, ne vous imposez pas. Forcer ne sert à rien, mais essayez de répondre aux besoins de l’enfant, en essayant de comprendre ce qu’il aimerait et ce qu’il faut changer.

  1. Essayons notre cri de guerrier pour arrêter ta colère

Lorsque les enfants sont en colère, leur ordonner d’arrêter ne sert pas à grand-chose. Utilisez cette phrase comme un jeu pour leur dire que vous comprenez leur colère.

  1. Je vais faire semblant de souffler les bougies du gâteau d’anniversaire, tu veux bien m’aider ?

C’est une autre astuce de parentalité positive, que vous pouvez utiliser lorsqu’un enfant crie. Pour le calmer, essayez ce jeu afin que l’enfant prenne une grande inspiration et se calme.

  1. Pas devant tout le monde. Allons parler entre nous !

Lorsque les enfants font une scène en public, évitez de leur dire qu’ils vous mettent dans l’embarras. Invitez-les plutôt à se rendre dans un endroit privé pour régler leurs problèmes. Cela les aidera à comprendre comment se comporter en tant qu’adultes.

Toutes ces petites phrases sont utiles pour mettre en place une éducation positive. Bien sûr, ce ne sont que des exemples mais cela vous aidera à parler avec votre enfant pour qu’il retrouve calme et sagesse.

 

Bienvenue sur Histoires musicales

Install
×