Comment amuser ses enfants intelligemment

Des activités ludiques pour tous les âges

À tout âge, l’enfant a besoin d’être occupé et de s’essayer à diverses activités. Grâce au jeu, l’enfant peut découvrir ses capacités et améliorer sa motricité. Dès la plus tendre enfance, les jeux sont à la fois source de plaisir et de découverte. Découvrez ici les meilleures manières d’amuser vos enfants avec des activités ludiques pour chaque phase de son apprentissage. 

 

Chapitre 1
Les tout-petits à la découverte du monde

De leur naissance jusqu’à leur 3 ans, le bébé développe de plus en plus ses sens. Il y a de nombreuses raisons à l’écart de développement entre les enfants. Une constatation pourtant : le plus tôt le parent apprend à l’enfant à être conscient du monde qui l’entoure, plus les compétences de l’enfant se développent vite. Stimuler ses sens va donc bel et bien avoir des effets significatifs sur le développement de son cerveau

Avant 1 an, place à la douceur

Le bébé a besoin de s’éveiller. Dans un monde où tout est nouveau, le bébé découvre naturellement son environnement. Afin de l’accompagner, on optera pour des jeux calmes pour éviter de le sur-stimuler. 

Dans le premier mois qui suit sa naissance, la douceur est de mise pour éveiller ses sens. De la musique calme, une peluche ou tissu tout doux pour l’effleurer. Veillez simplement à ne pas lui apporter de trop nombreuses choses, une à la fois suffit amplement.
Même s’il ne comprend pas les mots, déjà vers 4 ou 5 mois, on peut commencer à lire des livres au bébé. Il peut les manipuler, découvrir des images et simplement être apaisé par le son de votre voix. Il a même été démontré que de parler à son bébé le stimulait. Cela lui permet de se calmer et de vous regarder pendant que vous lisez. 

À partir de 6 ou 7 mois, le bébé commence à manipuler plusieurs objets en même temps et commence à intentionnellement rapprocher des objets de son visage. Il interagit de plus en plus avec son environnement. Il s’assied, rampe puis marche à quatre pattes : il découvre comment se déplacer.  

Durant cette nouvelle période de sa vie, on peut l’encourager avec des jeux lui permettant de développer son adresse. La motricité est une étape importante et les cubes, les perles à faire glisser sur un axe ou encore les jeux de bain sont des activités qui lui permettront de favoriser son développement. 

Entre 1 et 2 ans : votre aventurier des temps modernes

Votre bébé se transforme en grand explorateur. Il marche, devient habile, ramasse des objets puis les lance. Il interagit pleinement en montrant ce qu’il veut et communique avec vous. Vers 18 mois, il peut tenir un crayon et gribouiller quelques lignes. 

Pendant cette période, le bébé comprend que, même lorsque quelqu’un objet ne se trouve pas devant lui, il continue d’exister. Même plus, il commence à se reconnaître dans le miroir.
Vous pouvez jouer avec lui et lui montrer qu’apprendre, c’est amusant. Cela développera sa curiosité

C’est l’occasion de lui proposer une nouvelle sorte de jeux. Des jeux avec du son, des jeux pour imiter les adultes (comme une dinette), des petits livres imagés ou du coloriage.
Il peut ainsi se familiariser avec une série de mots, associer des objets à des illustrations ou encore améliorer sa motricité. 

Entre 2 et 3 ans, il communique en parlant

Son vocabulaire s’enrichit, il différencie les noms de personnes à celui des animaux, il dit son âge, comprend ce qui est gros ou petit. Il essaie de s’habiller seul et devient plus précis dans ses mouvements. Il sait également mieux dessiner et colorier. 

Vous pouvez toujours l’encourager à faire de petites choses comme compter. D’abord, il faut réussir à compter jusqu’à deux, puis trois, etc. Pour s’entraîner avec les chiffres, il peut également dire son âge et montrer combien cela fait avec les doigts. 

  • Pour développer son imaginaire : il peut faire parler ses peluches, reproduire des choses qu’il voit. Il imagine des situations et s’initie aux relations sociales ;
  • Pour sa mémoire : il peut découvrir de petits livres ou écouter des comptines ;
  • Pour la motricité : on peut lui proposer de peindre ou de dessiner. Il s’amuse également avec des jeux qui lui permettent de construire (comme des blocs à emboîter) ou qui représentent des univers déjà connus (le magasin, le zoo, la caserne, etc.) ;
  • Pour les liens sociaux : le jeu en parallèle. Le tout-petit commence à aimer jouer à côté d’autres enfants. Il commence à apprendre à vivre ensemble. On peut aussi commencer à jouer en créant des interactions sociales : les parties de cache-cache et du jeu du loup peuvent démarrer ! 

 

Chapitre 2

Un monde imaginaire

Compréhension du temps, apprentissage des chiffres, des couleurs, des formes, votre petit se développe et commence à jouer avec un copain. De ses 3 à ses 5 ans, il apprend à ne plus seulement profiter d’un plaisir immédiat mais aussi à prévoir pour (un peu) plus tard. Il commence à aimer créer des maisons, des voitures ou encore des avions. S’il n’a pas l’objet dont il a besoin pour son jeu, il peut en prendre un autre et « faire comme si ». 

Avec un langage bien développé, l’enfant apprend à s’affirmer. Il communique plus facilement et il apprend à coopérer. 

À 3 ans, je suis un grand !
  • Pour travailler sa mémoire, rien de tel qu’un jeu de paires. Pour le faire en dernière minute, on peut simplement couper dans une feuille de papier et faire des couples de dessins/formes différent(e)s. Hop hop hop, on retourne. Et voilà le travail !;
  • Pour se concentrer : 

– il peut s’essayer aux jeux de sociétés. C’est encore compliqué d’attendre son tour et de partager, mais il comprend les règles simples (même s’il ne les suit pas toujours) ;

– jouer à « être adulte ». L’enfant est content de pâtisser ou de passer le balai. Cela lui permet de travailler sa motricité et d’apprendre à faire une activité en restant concentré. Il joue au grand, il s’amuse et il apprend. Que demander de plus ? ;

  • Pour l’aider à se situer dans le temps : un calendrier personnalisé où on peut noter les activités et expliquer ce qui a été fait et quand ça a été fait. Hier, aujourd’hui et demain vont doucement être intégré à son vocabulaire ;
  • Pour la créativité : Il peut jouer à faire semblant en créant des histoires en tous genres.  

Essayez de lui donner l’opportunité de jouer autant que possible avec d’autres enfants, cela lui permet d’utiliser son imagination autant que possible

 

De 4 à 5 ans, je suis un superhéros/une superhéroïne 

Le voilà qui invente des histoires et fait des jeux de rôles. L’imaginaire prend du terrain, votre petit s’amuse à être quelqu’un d’autre. Un peintre, un cuisinier, un mécanicien, il se déguise, imite et aime se faire maquiller. Cela lui permet de découvrir ce qu’il aime faire (ou non) et de découvrir quels sont ses intérêts.

  • Il invente des histoires où il peut utiliser toute son imagination. Un superhéros qui sauve des personnes en danger ou encore un grand lion qui vit dans la savane. Les marionnettes sont parfaites pour l’accompagner dans cette étape ;
  • Il dessine mieux alors il fait des bonhommes avec deux bras, deux jambes, deux yeux, un nez et une bouche ;
  • Les puzzles font leur apparition : il apprend à se repérer dans l’espace ;
  • Il adore jouer avec plein de copains. Jouer à la balle, courir, faire du vélo ou de la trottinette, il apprend à s’amuser à plusieurs pendant plus longtemps ;
  • Un âge idéal pour commencer à profiter pleinement des jeux de société. D’un côté, il apprend des règles, d’un autre, il développe sa patience et apprend à faire des compromis ;
  • À chaque saison son activité ! À Pâques il peut peindre des œufs, en période de carnaval, il peut faire des masques, Halloween permet de se déguiser, son anniversaire, de faire un gâteau ensemble, et à Noël, il peut décorer le sapin. De nombreux bricolages à thème sont aussi à faire selon la saison. 

 

Chapitre trois

Conscience et confiance

6 ans, c’est logique !  

L’enfant a de plus en plus confiance en ses capacités, contrôle ses émotions et les exprime correctement. Il aime recevoir l’approbation des adultes et commence à distinguer le bien du mal

Avec sa logique qui se développe, les jeux de société peuvent prendre une place plus importante. 

  • Votre enfant se rappelle mieux des événements passés. Pour entraîner cette partie de la mémoire, vous pouvez organiser des chasses au trésor. « Le prochain se cache là où le chien dort souvent », « l’indice se trouve là où on a planté des pommes de terre ». En utilisant des faits du quotidien, vous entraînez votre enfant à associer un événement à un lieu dans ses souvenirs ; 
  • C’est une période propice pour développer sa curiosité scientifique avec de petites expériences faciles à faire à la maison. Vous pouvez faire des tornades dans des bocaux, désoxyder de vieilles pièces rouges, faire disparaître une coquille d’œuf ou créer du plastique naturel à base de lait et de vinaigre ;
  • En lisant avec lui, vous pouvez l’encourager. Il est fier de réussir à lire des mots tout seul (ou, parfois, avec un petit peu d’aide) ;
  • Apprendre les différentes mesures en cuisinant. Une tasse de lait, une cuillère de sucre, il peut tout mesurer et visualiser ;
  • Faire du sport lui permet de se faire des copains en dehors de l’école et d’avoir une activité physique supplémentaire ;
  • Lui faire raconter ce qu’il a fait à l’école, au sport ou avec ses copains. Il développe sa capacité linguistique et cela renforce votre lien ; 
  • Quand on joue au jeu de société, il peut expliquer les règles. Il est fier de tout décrire et cela développe son raisonnement ;
  • Les activités physiques ont un effet positif sur sa santé, l’amuse et lui permettent de comprendre les règles d’un jeu plus complexe ;
  • Profiter des différentes saisons en faisant de la luge, du patinage, en allant à la mer ou en promenade dans les bois lui fait découvrir la nature dans son processus global ; 
  • Les bricolages pour travailler la motricité fine. N’hésitez pas à proposer des ateliers de pâte à modeler, de perles, de collages, etc. 

 

De 7 à 8 ans : vers l’infini et au-delà 

Chaque enfant se développe à un rythme différent. À un âge où l’enfant développe sa capacité de raisonnement, il comprend qu’il est doué dans certaines activités et qu’il a des points à améliorer dans d’autres

Il s’intéresse à tout. Encouragez-le dans ses passions, ouvrez son esprit à des sujets qu’il ne connait pas. Dans tous les cas, avec une dose de motivation et de bonne humeur, il sera heureux de découvrir de nouvelles choses. 

  • Vous pouvez l’encourager à lire un livre, un petit peu tous les jours. En trouvant des histoires qu’il aime, cela l’aide à développer son intérêt pour la lecture ;
  • On peut se lancer dans un petit peu de jardinage et lui apprendre comment les plantes poussent.  Récupérez une amande dans une mangue, planter des graines de tomates ou de poivrons. Vous pouvez facilement trouver les ingrédients et votre enfant prend part au développement de la nature. Certaines graines mettent plus de temps que d’autres, il faut parfois utiliser des techniques particulières. Vous pouvez tout expliquer à l’enfant. Il peut découvrir plein de choses sur les différents climats selon les régions du monde. En plus, il a son propre petit potager à la maison ; 
  • En automne, il peut faire un tableau de feuilles. Il note le nom des arbres et découvre la flore de nos parcs et jardins. En été, il peut récupérer des petites fleurs et les faire sécher. Il peut ensuite les récupérer pour décorer ses plus beaux bricolages ;
  • Il peut créer les décorations selon les saisons. Boules de Noël, fantômes faits de vieux draps, une couronne fleurie pour Pâques, etc. 
  • Il peut faire un parcours d’obstacles à la maison. Un peu de fil pour passer à travers des lasers comme dans les films, du scotch au sol pour le parcours à suivre, un tunnel avec des draps ou des boîtes en carton. Avec un peu de matériel qu’on a chez soi, il apprend à s’amuser avec des choses du quotidien. Un peu de créativité et le tour est joué.

 

À partir de 9 ans, on est plus tout à fait un enfant

L’enfant devient grand et peut s’essayer à des activités plus complexes. Restez toujours bien sur très vigilant. Chaque enfant est différent et le parent reste le meilleur juge de ce qu’il peut faire. En étant aidé et chaperonné, il est déjà capable de beaucoup. 

  • S’essayer à la cuisine. Il peut apprendre à cuire au four et aider avec des tâches plus complexes qu’avant ;
  • Comprendre comment fonctionne l’électronique. Si on a un vieux téléphone, ordinateur ou même une lampe, il peut démonter l’objet et découvrir ce qui se cache dessous. De la même manière, il existe des jeux de construction qui utilisent l’électricité. Un bateau électrique ou un circuit électronique, il y a une multitude de possibilités ;
  • Le geocaching, une activité à partager en famille. Grâce au site geocaching.com, vous pouvez choisir un endroit à découvrir tout en faisant une chasse au trésor moderne ; 
  • Si votre enfant a une passion ou rêve d’un métier, vous pouvez l’emmener à la découverte sur le terrain. Votre vétérinaire peut lui faire voir les différentes salles du cabinet, les pompiers pour une visite de la caserne, un ami musicien peut lui faire voir les coulisses d’une salle. Ça le fait rêver de sa vie de grand ;
  • Faire de la photographie lui permet d’aiguiser son sens artistique et de prendre le temps de regarder le monde qui l’entoure ;
  • Du bénévolat en famille ou aider la voisine à ramasser les feuilles de son jardin peut lui ouvrir les yeux sur le plaisir qu’on peut ressentir en aidant quelqu’un d’autre. 

Recettes

Les bananes au chocolat

  • Quelques bananes plantain
  • Du chocolat noir 
  • Des piques à brochette 

Faites fondre le chocolat noir dans une casserole tout doucement. Planter les bananes plantain sur des piques à brochette. Enrobez les bananes de chocolat. Mettez sur une assiette creuse pour que les bananes ne touchent pas les bords et restent bien enrobées. Au congélateur une heure et vous voilà avec de délicieuses brochettes de bananes au chocolat. 

 

Des œufs cochons avec une bonne mayonnaise maison

  • Des œufs
  • Une saucisse de Strasbourg
  • Des olives noires
  • 1 jaune d’œuf
  • 1 cuillère à café de moutarde
  • 25 cl d’huile
  • 1 cl de vinaigre blanc
  • Sel et poivre

Faites cuire les œufs dans de l’eau à frémissements pendant 9-10 minutes. Dès la cuisson finie, mettez les œufs dans un grand bol d’eau glacée pour stopper la cuisson. Écalez-les et rincez-les. 

Coupez les saucisses en rondelles pour faire le groin et en triangle pour de petites oreilles. Coupez de petits ronds dans les olives à l’aide d’une paille pour les yeux. 

Décorez vos œufs : faites de petites entailles dans les œufs là où doivent être fixés le groin, les yeux et les oreilles. Plantez-y vos morceaux d’olives et de saucisses. Vous voilà avec de vrais petits cochons.

Pour la mayonnaise, mettez le jaune d’œuf, le poivre, le sel et la moutarde dans un saladier. Mélangez avec un fouet et ajoutez quelques gouttes d’huile, puis des filets sans jamais arrêter de mélanger. Quand la mayonnaise monte, ajoutez le centilitre de vinaigre blanc et ajoutez encore un peu de poivre ou de sel si nécessaire. 

Histoires Musicales vous propose des contes musicaux originaux pour enfants créés par notre équipe d’auteurs et de compositeurs. Souvent orchestrales, ce sont de véritables oeuvres musicales composées sur des contes de création à la façon de Pierre et le loup.

Bienvenue sur Histoires musicales

Install
×